Palestine, Israël, Egypte… Ni patries, Ni frontières!!

Barack Obama a donc décidé de faire construire un mur de 10 km de long, « impossible à couper ou à faire fondre », entre Gaza et l’Egypte. Une illusion de plus pour les gauchistes, et autres socio-démocrates nanti-e-s qui voyaient en lui une solution pour changer les US et sa politique. Guentanamo toujours ouverts, troupes renforcées en Afghanistan, retrait des troupes d’Irak promises, mais seulement trois mois avant ce qu’avait promis Bush, banques renflouées… Bienvenue dans le capitalisme à visage humain, à qui on décerne des prix pour son action pacifique. Et comme l’avait remarqué le journal CQFD, « Le monde entier est tellement raciste que personne n’a remarqué qu’Obama n’est pas noir »( mais plutôt « café au lait » comme on dit…).

 

Revenons en aux palestinien-ne-s. La politique égyptienne, tout comme du reste la politique mondiale, à l’égard de l’Etat palestinien a toujours été l’alignement avec l’Etat d’Israël. Pour Obama, la construction de ce mur a pour but de stopper la « contrebande », d’éviter que des armes transitent et arrivent directement aux mains du Hamas; Mais pas seulement. C’est aussi (officieusement bien sûr), une question d’immigration. En effet, la plupart des palestinien-ne-s qui parviennent à fuir ce qui constitue un véritable génocide, atteignent l’Egypte. De plus, celles et ceux qui quittent Israël n’ont pas le droit d’y revenir s’ils/elles n’ont pas la nationalité israëlienne. Il est donc clair que le but affiché d’Obama, des Etats égyptiens et israëliens, avec le soutien habituel de la communauté internationale, est d’enfermer Gaza entre deux murs, pour y achever la colonisation génocidaire.

 

Mais alors que faire? Certain-e-s (la gauche en particulier, et pas seulement en France) exigent la création de deux Etats indépendants, ou israëlien-ne-s et palestien-ne-s vivraient en paix. D’autres soutiennent le Hamas, principale opposition radicale à l’Etat israëlien. Enfin, ce conflit permet à certain-e-s de ressortir un antisémitisme nauséabond, exemple Kémi Seba ou Dieudonné et le Front Nazionale. Ce n’est pas vraiment qu’ils/elles soutiennent la Palestine, non, c’est qu’ils/elle n’aiment pas les juifs. Cet antisémitisme existe, dans de moindres mesures évidemment, à gauche également. Quand à l’autre parti d’extrême droite, le Bloc Identitaire, il ne se prononce pas, parce que ça ne se passe pas chez nous et que ni Israël ni Palestine ne soutiennent une Europe aux européen-ne-s. Tu m’étonnes! En même temps, les fascistes ont de quoi être divisé-e-s… Antisémites? Anti-arabes?…

 

Nous, anarchistes, avons un positionnement radicalement différent (ça change). Nous ne soutenons certainement pas le Hamas, car c’est un parti islamiste, parce que c’est un parti d’abord, et que donc une fois en haut il fera ce qu’il veut, et parce qu’il est islamiste, religion que nous rejetons tout autant que les autres. Malgré tout, nous encourageons bien évidemment la résistance palestinienne. Lorsq’une rocquette palestinienne est lancée (elle ne touche jamais ou presque des civils mais des symboles sionistes) on ne pleure pas, car les sionistes assassinent quotidiennement des civils palestinien-ne-s. Nous ne sommes pas antisémites, pour rien au monde. Celles et ceux que nous haïssons, sont les personnes qui mettent en place la politique sioniste et/ou qui la soutiennent. Nous ne sommes pas pour la création de deux Etats distincts, avec les frontières d’origine (celles d’après guerre). Nous sommes pour un monde sans patries ni frontières. Il est encore une fois utopique de croire que créer deux Etats permettra la paix. Cela permettra simplement de participer aux joies du capitalisme mondialisé. Nous appelons au boycott des produits israëliens, à l’arrêt des relations avec l’Etat sioniste, et au boycott de toutes les marques qui soutiennent cette politique (de Danone à Carrefour, de Nike, Coca  Cola, Mc Daube à Vichy ou Disney-même si nous boycottons du départ le capitalisme et ses armes le maximum). Nous soutenons également les israëlien-ne-s qui luttent contre leur Etat, comme les Anarchistes Contre le Mur.

murs3apalestiniandemonstratorclimbsonapanelofthecontroversialisraelibarrierafteritwasbreachedwithacarjackduringaprotestinnilin431.jpg  aaawle22092009.jpg

 

 

 

 

On fête la chute du mur capitalo-stalinien de Berlin. On oublie celui entre le Mexique et les US et désormais ceux qui enserrent Gaza. Il n’y a qu’un seul mur à abattre. Le capitalisme.

S., militant du Groupe Cheïtanov

1 commentaire à “Palestine, Israël, Egypte… Ni patries, Ni frontières!!”


  1. 0 Abel Paz 25 jan 2010 à 14:48

    S. tu oublie aussi le mur de Ceuta (petite enclave ibérique sur le continent africain) entre le Maroc et l’Espagne. Mais je ne t’en veux pas , tu n’y es pas né toi….

    Abel Paz.

    Répondre

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE