Des nouvelles de la guerre sociale à Mexico

 » La nuit du 21 mars [...] trois cocktails molotov ont été lancés contre les deux DAB de l’agence Banamex dans le quartier Iztapalapa. [...]

Nous nous unissons dans la bataille contre le pouvoir, sans médiation, livrée au Mexique comme partout. Nous en profitons pour dire merde aux flics du parti communiste qui ont viré les compagnons de la maison occupée « odio punk » au Chili. Une fois de plus les communistes font un travail de flics, agissant comme de bons proprios qui défendent leur propriété.

Pour la fin de la société marchande, pour reprendre le contrôle de nos vies, pour la destruction de l’Etat-Capital, pour la solidarité avec les compagnons engeôlés : Giannis Dimitrakis, Alfredo Bonanno, Gabriel Pombo, Marcos Camenish, Emmanuel Hernández Hernández, Víctor Herrera Govea , et Abraham López Martínez. Pour la destruction de la société carcérale. Pour la destruction de la société capitaliste et la construction d’un monde libre.

Parce que la guerre sociale n’est ni un jeu ni une plaisanterie, mais bien une réalité en développement constant.

Mort à l’Etat, vive l’anarchie !

Brigades d’action incendiaire – Compagnon Mauricio Morales

Traduit de l’espagnol depuis aiferricorti on 24 Marzo 2010

0 commentaires à “Des nouvelles de la guerre sociale à Mexico”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE