• Accueil
  • > Non classé
  • > Russie : violente manifestation contre l’abattage d’une forêt près de Moscou

Russie : violente manifestation contre l’abattage d’une forêt près de Moscou

AFP / 29 juillet 2010 12h47

MOSCOU – Plusieurs centaines de jeunes gens ont jeté des pierres et des fumigènes contre une mairie de la région de Moscou mercredi soir pour protester contre l’abattage d’une forêt afin d’y construire une autoroute Moscou-St-Pétersbourg, ont rapporté jeudi les médias russes.

Des jeunes gens se réclamant de mouvements anarchistes et antifascistes, dont certains avaient le visage masqué, ont pris pour cible la mairie de Khimki et des coups de feu ont retenti, selon des images diffusées sur l’internet et reprises par la chaîne de télévision russe NTV.

Ils ont scandé des slogans contre l’abattage de la forêt de Khimki et écrit sur les murs du bâtiment : « Sauvons la forêt russe ! »

Des manifestations d’une telle violence sont rares en Russie, où les forces de l’ordre interviennent en général très rapidement, même lors de rassemblements pacifiques.

« Plusieurs unités de police ont été dépêchées (mercredi) sur les lieux mais lorsqu’elles sont arrivées, il n’y avait plus personne », a déclaré un porte-parole des forces de l’ordre, Evgueni Guildeïev, à la radio Echo de Moscou.

Les manifestants étaient plus de 500 et la police a déclaré n’avoir réussi à interpeller aucun d’entre eux, selon le quotidien Kommersant.

Par contre, neuf militants du mouvement de riverains qui se bat depuis trois ans contre le tracé de cette autoroute, et a déclaré n’avoir aucun lien avec l’attaque contre la mairie de Khimki, ont été interpellés à la suite de cette action.

« Notre camp a été encerclé (…) et on nous a dit de quitter la forêt. Nous sommes sortis et les OMON (troupes anti-émeutes) nous ont embarqués », a déclaré l’organisatrice de ce mouvement, Evguenia Tchirikova, qui figure parmi les personnes interpellées et était toujours en garde à vue jeudi.

Les neuf militants, soupçonnés de refus d’obtempérer aux injonctions de la police et infraction à la législation sur les manifestations, devaient être présentés à un juge dans la journée, a indiqué M. Guildeïev.

Par ailleurs, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a indiqué à Kommersant que le chef du gouvernement « suivait l’évolution de la situation autour de l’abattage de la forêt de Khimki ».

Courant juillet, le Mouvement pour la défense de la forêt de Khimki avait écrit au groupe de BTP français Vinci, lui demandant de renoncer à un contrat réalisé dans l’ »illégalité ». Vinci s’est retranché derrière les décisions des autorités russes.

0 commentaires à “Russie : violente manifestation contre l’abattage d’une forêt près de Moscou”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE