Archives pour août 2010

Reprenons, Autogérons nos universités !!

   Des militants et sympathisant-e-s étudiant-e-s de la CNT-AIT seront présent-e-s à partir de demain dans le hall de Gergovia, la fac de lettres. Au programme, diffusion du tract écrit lors du camping anarchosyndicaliste, et table de presse avec journaux, brochures, manifestes…

    A toutes celles et ceux qui en ont marre des syndicats, de l’individualisme ambiant, de l’Etat, du capitalisme… ouvrier-e-s, chômeur-euses, étudiant-e-s… n’hésitez pas à venir nous rencontrer !

                                                                                                     cntait63@gmail.com
 

LE NIGLO EN COLERE … NOIRE !


Le « niglo », c’est le hérisson, l’animal fétiche des gens du voyage. « Le niglo en colère », c’est le bulletin à parution irrégulière, de tendance anarchosyndicaliste, édité par les gens du voyage et leurs amis, avec le soutien de la CNT-AIT.

Cette fois-ci, notre niglo est dans une colère… noire. On le comprend : les derniers propos gouvernementaux ont, pour les gens du voyage, comme une odeur « très concentrée ».

Au sommaire :

- « Les Gitans ? Les Tanges ? Les Roms ? les Gens du voyage ? Des parasites ! Des nuisibles ! Sarko y fait s’ki fo ! Ouste les romanos ! »

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1824

- « Grève sauvage dans l’entreprise Grammer (Tchéquie) un exemple de solidarité ouvrière qui gagne » : 300 salariés, autant de « tchèques » que de « Roms », viennent de gagner leur lutte, ensemble, par une grève directe (sans syndicat) dans une usine de pièces d’automobile et cela dans une région où l’an passé s’étaient déroulés des pogroms anti-rom menés par l’extrême droite.

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1825

- « Hector Helios Gomez ou l’artiste à la cravate rouge » : gitan, militant de la CNT-AIT, H. H. Gomez est un des représentant les plus emblématiques du graphisme espagnol au XXème siècle.

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1826

Enfin, deux textes antérieurement publiés par « Le niglo » sont également reproduits, pour ceux qui auraient la mémoire courte :

- « Roms Roumains : aujourd’hui eux, demain nous » (2005)

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1827

et

- « Argenteuil : La Mairie socialiste fait expulser par les Roms par les CRS . » (2009)

http://cnt-ait.info/ecrire/articles.php … ticle=1678

Le Niglo est disponible en écrivant à :

CNT-AIT, 108 rue DAMREMONT, 75018 Paris

(tout soutien matériel, timbres, grandes enveloppes, etc … bienvenu)

Pour télécharger le Niglo en colère, cliquer sur l’icône en bas de la page suivante :

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1823

Ni dieu. Ni maître. Ni statues.

    Ah la la, les références systématiques aux « grands hommes » de l’Histoire. Tous et toutes, qui luttent les un-e-s contre les autres, parfois juste pour l’image, se retrouvent lorsqu’il faut reconnaître des maîtres. Les fascistes et leur Mussolini, leur Hitler, leur Franco. Les capitalistes et sociaux démocrates et leur Roosevelt, Kennedy, De Gaulle, Churchill, Thatcher, Jaurès. Les communistes (qui selon leur tendance, prennent le nom du maître) et leur Trotsky, leur Lénine, Staline ou Mao, et le chef d’entre tous Marx.

    Je n’irais certainement pas dire que les maîtres sont tous pareils. Que Marx et De Gaulle, Kennedy ou Mussolini c’est pareil. Simplement, ce fait d’avoir des hommes (et rarement des femmes) à exposer, à ériger en statue, ça fait gerber. Bon, je crois que tout le monde a compris, ça va causer des statues de Georges Frêche, président ex PS du conseil régional du Languedoc Roussillon. Encore une grande idée d’un politichien.

    Et oui. Monsieur a décidé d’ériger des statues de Jaurès, De Gaulle, Churchill, Roosevelt et de Lénine. Suivront Mao,  Mandela, Gandhi, Golda Meir et Nasser. Forcément, ça fait débat. Les quatre premiers, aucuns problèmes. Lénine par contre non. Trop de massacres. Fallait s’y attendre, la fameuse « barbarie communiste ». Rien sur la « barbarie capitaliste »? Les Verts s’emballent (mais peuvent aussi s’allier avec des communistes quand il le faut…). Lénine, c’est des massacres; Bien sûr, pas un mot sur celles et ceux qui en ont le plus pris dans la gueule, les anarchistes. Non non. Et puis faut avouer, De Gaulle est innocent. Planqué à Londres, il a ensuite nommé Papon préfet. La guerre d’Algérie non??? Le Pen y a fait ses premières « armes ». Mai 68 et ses CRS non? Et ses déclarations sur la race blanche. Et comme tout chef d’Etat, il a son compte de mort-e-s au travail. Churchill pareil. Un conservateur pur et dur. Roosevelt la même. Jaurès, celui qui condamna à l’Assemblée les ouvrier-e-s qui sabotaient leurs outils de production, et dont ses admirateurs cachent bien son penchant « faut respecter les patron-ne- ».  Bref, une belle tripotée d’assassins, de chefs d’Etat quoi. Mais qu’on ne condamne que Lénine, et en plus pour des raisons bourgeoises, ça fallait s’y attendre. Coût total, 1,8 millions. C’est vrai, il a raison Frêche. Les SDF, les chômeurs-euses, les jeunes, z’ont besoin de rien. Mais le bon peuple a besoin de modèles. Et Frêche de faire parler de lui. Et vas y coco « « Vive Lénine et vive la Révolution d’octobre ! » » qu’il a dit. Fin voilà quoi. C’est beau le capitalisme, l’autorité, donnez nous en encore.

    Mais c’est pas tout; des pseudos anars aussi s’y mettent. Forcément. En Espagne, les « anarchosyndicalistes » de la CGT (qui participent aux élections, reçoivent plein de sous de l’Etat,veulent l’unité avec l’UGT socialiste et les CCOO stalinienne et encore je dis pas tout, je pourrais en faire un bouquin), bref ces usurpateurs ont eu une grande idée aussi. Une statue de Durruti. Bravo. Le summum je dirais même. Le coût?? 200 000 euros; la CGT espagnole peut se le permettre. Euh… Durruti c’était la CNT-AIT les gars. Pis faire des statues on s’en fout. Durruti faut le lire au pire, pas le vénerer. Au moins là y’a eu de l’action. Lors de l’inauguration de la « estatua », des militant-e-s de la CNT-AIT de Léon se sont rassemblé-e-s et ont chanté « A las masceradas » en lieu et place de « A las Barricadas ».

 

    Tout ça pour dire, on s’en fout de vos millions pour des statues. On n’a pas besoin de modèles. On a que la rue à prendre, et le capitalisme à abattre. 

 

             

lenine20090401235x300.jpg

 

                                                                                                                   Un anarchosyndicaliste
 

Chili : grosse opération anti- »terroriste » contre le mouvement anarchiste

mardi 17 août 2010

Samedi matin 14 août 2010, s’est déchaînée une grosse opération des services anti- »terroristes » (GOPE, LABOCAR, Inteligencia de Carabineros) contre le mouvement anarchiste et anti-autoritaire. Cela faisaient des mois que les médias et les politiciens de droite comme de gauche battaient le rappel contre le mouvement.


Chili : grosse opération anti-

Officiellement, cette longue série de perquisitions et arrestations menées par le procureur spécial Alejandro Peña (qui centralise les enquêtes sur les attaques anarchistes) visait les auteurs présumés de 23 de ces attaques incendiaires et explosives revendiquées à Santiago ces derniers mois (« Caso Bombas » comme pouvoir et médias nomment cette enquête). Lors de la conférence de presse qui a suivi, le procureur a avancé comme « preuves » déterminante d’imaginaires traces de TNT sur les mains et vêtements (ils sont forts dans les labos chiliens !) de trois des quatorze arrêtés, ce qui impliquerait six d’entre eux dans les attaques.

Les deux premières perquisitions à Santiago se sont déroulées au squat La Crota (situé Santa Isabel #380), où 6 personnes ont été arrêtées. Ce fut aussi le tour en même temps du Centre social occupé Sacco y Vanzetti (situé Santo Domingo #2423).

chili2-3f35e

A la même heure ont été perquisitionnés deux appartements à Cerro La Virgen (Valparaíso), mais aussi le Centre social Jonny Cariqueo de Pudahuel (El Cobre #8793), en banlieue de Santiago.

Parmi les arrêtés, outre plusieurs compagnons anarchistes bien connus, on retrouve plusieurs ex-Lautaristas (du groupe de lutte armée post-mao Mapu Lautaro, dissous dans les années 90). Les 14 arrêtés ont été transférés pour la plupart au 33e commissariat de Ñuñoa avant d’être conduits devant la 11e Juzgado de Garantía de Santiago. Les accusations vont d’association terroriste (« Asociación ilícita terrorista ») à attaques explosives (« Colocación de Artefacto explosivo »).

4_nuevo_montaje_mediatico-juridico-politico-policial-1b739

Cette opération très démocratique [1], est un coup spectaculaire orchestré contre une partie du mouvement anarchiste à grand renforts de médias, comme on l’a déjà vu dans d’autres pays ces dernières années (Grèce, Italie, Espagne). Mais qui y-a-t-il d’incroyable, pourtant, que face à une multiplication d’attaques en tous genre et dans un contexte chilien de guerre sociale intense, l’Etat, cherchant des coupables, va comme d’habitude les chercher chez les parties du mouvement les plus visibles (squats et ex-de la lutte armée) et surtout les plus déterminées et cohérentes dans leurs idées ?

C’est maintenant aussi à la solidarité de briser leur isolement provisoire, et de démontrer que la lutte continue avec feu, joie et explosions… de rage.

Aucunes perquisitions ni arrestations n’arrêteront la guerre sociale !

Les arrêtés seraient :

- Pablo Morales Furiman : Ex lautarista. Arrêté au squat La Crota.
- Rodolfo Retamales Leiva : Ex lautarista.
- Omar Hermosilla Marín
- Andrea Urzúa Cid : Suspectée en 2008 d’avoir voulu faire entrer de la TNT dans la prison de haute sécurité, où se trouvaient incarcérés les ex-lautaristas Marcelo Villarroel et Freddy Fuentevilla (en préventive, accusés du braquage de la Banco Security en 2007, où un flic a trouvé la mort).
- Felipe Guerra Guajardo
- Cristian Cancino Carrasco
- Carlos Riveros Luttgue
- Camilo Pérez Tamayo
- Iván Goldenberg González : Arrêté à Valparaíso. Les flics affirment que le flingue que portait Mauricio Morales (jeune anarchiste qui a sauté avec sa bombe en 2007, voir Peste noire), était à Iván.
- Candelaria Cortés-Monroy Infante
- Francisco Solar Domínguez
- Mónica Caballero Sepúlveda

Deux autres n’ont pas encore été identifiés.

14 août 2010 : « preuves » exhibées lors de la conférence de presse quelques heures après les perquisitions :

terribleevidencia6-995bd

 

terribleevidencia5-f6e13

 

terribleevidencia3-87a7d

 

terribleevidencia2-8a69e


Notes

[1] Et non pas proto-fasciste comme le proclament les pleureuses habituelles (dont ce texte repris par Jura Libertaire qui parle de « Gestapo » et « pinochettisme », tout en autocentrant la répression sur… les médias alternatifs !!).

Relents de C(h)iotti à l’UMP !

Le Député Eric Ciotti a déposé un projet de loi

punissant de prison les parents de mineurs

délinquants qui ne respecteraient pas certaines

règles et obligations :

 » Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende,

le fait par le père ou la mère de laisser son enfant mineur, lorsque celui-ci

a été poursuivi ou condamné pour une infraction, violer les interdictions

et les obligations auxquelles il est soumis.« 

 

Il n’en est pas à son coup d’essai

 

Relents de C(h)iotti à l'UMP !

 

Certains parents risquent de se faire porter Pal.

 

 

D’autres d’être au supplice.

 

 

 

Un énorme merci à Maëster

 

 

 

 

 



Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE