Anarchosyndicalisme chez Chassaigne, résumé

Vendredi 21 octobre, la CNT-AIT 63 était invitée à projeter le film « Vivre l’Utopie » et à animer un débat ensuite, à St Amand-Roche-Savine. Ce petit village de moins de 500 habitant-e-s est un des derniers bastions du PCF, qui plus est de Chassaigne, candidat déchu du PCF en 2012. C’est là que les JC ont fait leur camping. C’est aussi le village de la Compagnie Jolie Môme. Bref, un territoire un peu hostile !

 

images.jpg

 


Nous étions donc invités au Café Quoi, un petit bar associatif super sympa. L’accueil a été excellent, on a bien sympathisé. La projection a débuté aux alentours de 21h, après que nous ayons rapidement présenté le film, et au fur et à mesure (malgré le fait qu’il y avait un autre événement en même temps dans le village), le bar s’est rempli, jusqu’à une trentaine de personnes. Le bar ne servait pas à boire durant la projo, on peut donc conclure que les personnes présentes étaient venu assister à la projection (vu que certains sont partis en apprenant que le bar ne servait pas pendant la projo-ou une nouvelle preuve du rôle social de l’alcool…). Bref pour nous, la projo fut un succès, et le film a été très apprécié.

Malheureusement, peu de personnes ont ensuite participé au débat (une demi-douzaine), mais ce fut très instructif. Beaucoup de questions sur ce qu’est l’anarchisme (ou communisme libertaire), sur l’anarchosyndicalisme… Quelques personnes déjà saouls (dont une « libertaire ») ont été un peu lourdes, mais rien de grave. Le chef (ce n’est pas une critique) de la compagnie Jolie Môme était présent (ainsi que d’autres), et la compagne qui nous a reçut nous avait prévenu : « Attention, il va vous rentrer dedans ». Mais comme à chaque fois qu’on a projeté le documentaire, les marxistes présent-e-s ne disent rien… Et cette fois-ci ça a été extraordinaire.

« Je connais des rouges qui sont comme vous, ils veulent pareils. »

« Bin c’est pas des rouges alors. »

« Si si mais la dictature du prolétariat on s’en fout un peu. Il faut des soviets. »

« Que Lénine a détruit… Et du coup c’est des marxistes anti-Marx ? »

« Pas faux. Mais l’important c’est l’unité »

« Des exploité-e-s, pas des cartels »

Voilà, il semble qu’il n’a pas vraiment dit ce qu’il pensait… A la fin du débat, des personnes sont passées à la table de presse, pour se procurer des brochures et le journal « Anarchosyndicalisme! ». On a continué de discuter autour d’un verre, on a pris des contacts…

Bref, ce fut une bonne soirée, et on s’aperçoit que notre message est finalement bien reçu à chaque projection du documentaire.

 

0 commentaires à “Anarchosyndicalisme chez Chassaigne, résumé”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE