Les Journées Libertaires : Bilan

Du 14 au 18 novembre, l’Union Locale de la CNT-AIT 63 organisait ses premières Journées Libertaires, sous le slogan de nos compagnes-ons croates, « Et si on essayait une fois par nous même ? ». Organisées par nous-même, en luttant pour avoir des salles, auto-financées.

Nous sommes tombé-e-s d’accord. Malgré des choses à réctifier (normal pour une 1e édition !) ce fut un succès de notre point de vue.

Le lundi 14, « Anarchosyndicalisme à Clermont-Ferrand ». Ce débat était le moins « accrocheur » (ah la société du spectacle !), nous nous attendions à voir très peu de monde. Finalement, entre 25 et 30 personnes sont venues ! Salle pleine. Après une présentation historique et idéologique de l’anarchosyndicalisme à travers l’AIT, deux compagnons ont parlé des activités anarchosyndicalistes transposées localement. S’en est suivi un débat très intéressant, beaucoup de questions posées. Un premier succès !

Le mardi 15, « La situation en Tunisie ». 25 personnes pour venir débattre. Le compagnon du syndicat de Toulouse venu présenter à proposé de faire un débat en cercle, sans « table d’orateurs » ce qui a été apprécié. Mais son intervention n’a pas passionné et a soulevé des désaccords, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais vu qu’on est pas marxistes, il y a eu un long débat très intéressant à la suite. Le fait de choisir un débat en cercle a sûrement facilité les prises de paroles, tout comme le fait que nous ayons rappelé, comme la veille, que nous ne sommes pas des « élites intellectuelles » et ne prétendons pas détenir la science infuse.

Le mercredi 16 ,« Lucio ». Le plus gros succès en terme de personnes. 50 personnes sont venues voir le film racontant la vie passionnante de Lucio Urtubia, maçon le jour, faux-monnayeur la nuit. Et rencontrer le personnage. Malgré du grabuge provoqué par des personnes difficiles à contrôler (ravages de l’alcool), s’en sont suivies deux heures de questions-réponses, les personnes présentes étaient avides d’en savoir plus sur Lucio, parfois aussi quand même sur l’anarchisme.

Le jeudi 17, « L’affaire Sacco et Vanzetti » par Ronald Creagh. Entre 25 et 30 personnes une nouvelle fois. Et, comme lors de sa 1e venue en mars, le Temps des Cerises (sociaux-démocrates de gauche) organisait une conférence… en face de la notre avec 150-200 personnes. R. Creagh a tout d’abord placé le contexte historique avant d’en venir à l’affaire elle même. Une présentation complète… qui a fait que le débat a été assez court derrière, revenant plus sur l’actualité de la répression que l’affaire en elle même. Un autre bon moment !

Enfin, le vendredi 18, Salon du Livre Libertaire. Etaient présent les Cahiers de l’Anarchosyndicalisme de la CNT-AIT, les Editions du Monde Libertaire des groupes Arthur Lehning et Abel Paz de la FA, la liaison CGA, le CIRA de Marseille et les Editions Aldente. Ce fut le seul échec de la semaine, explicables par plusieurs éléments. Seulement une 15aine de personnes dans la journée…Et le soir, concert de soutien pour terminer cette semaine, avec le cumbia-dubstep de Critical SoundSystem, le rap conscient (et anarchiste!) de la Fibre, la oi! d’Akestekoi et enfin le punk-hardcore des Last Fuckin’ Delight. Un succès que ce concert, entre 120 et 150 personnes, certaines venues de la Creuse pour soutenir !

Dans l’ensemble, ces 1e Journées Libertaires furent un succès. Après chaque débat, la majorité des personnes venaient à la table de presse. Un noyau de personnes a assisté à toutes les conférences. En tout, c’est plus de 100 personnes qui sont venues discuter, échanger, découvrir, parfois contredire…

Un succès qui appelle une 2e édition !

Pour le communisme libertaire !

Par l’anarchosyndicalisme !

« Paix entre les humain-e-s, Guerre aux institutions ! »

 

0 commentaires à “Les Journées Libertaires : Bilan”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE