Pôle Emploi : dedans comme dehors, Résistance !

Jeudi 5 janvier, de 08h30 à 10h15 du matin, une dizaine de militant-e-s et sympathisant-e-s de la CNT-AIT 63 se sont rassemblé-e-s devant le tribunal pour soutenir une compagne. Cette compagne, salariée Pôle Emploi, passait pour la énième fois depuis 2009 au tribunal contre Pôl(ic)e Emploi. Nous avons déployé une banderole sur les grillages: « Pôle Emploi : Chômeurs-euses radié-e-s, Salarié-e-s mis-es à pied: Même Combat ». Nous avions tiré 80 tracts, mais en 30m ils partirent. On est allé en tirer 50 de plus… qui sont partis aussi. Le tract a reçu un très bon accueil, pas mal de gens nous ont montré leur soutien. Certain-e-s se sont arrêté-e-s pour boire un café avec nous, témoigner des conditions des chômeurs-euses,  victimes du tri à Pôle Emploi… Le fait que nous appelions à s’unir entre chômeurs-euses et salarié-e-s qui l’ouvrent a été bien perçu…

Voici le texte du tract :
                                                                                   PÔLE EMPLOI:CHÔMEURS-EUSES, SALARIE-E-S
                                                                                                                    MÊME COMBAT !

    Nous nous rassemblons aujourd’hui devant le tribunal pour soutenir une salariée de Pôle Emploi, également militante au syndicat de la CNT-AIT 63.

    Le 29 décembre 2008, elle est victime d’un accident du travail. A la sortie du travail, elle glisse sur le parking enneigé de Pôle Emploi, se fracturant le poignet et la mâchoire. La direction n’avait pas fait évacué la neige. Un certificat médical constatera les lésions. Un expert demandera à ce que Pôle Emploi prenne en charge les frais occasionnés par l’accident. En 2010, elle subit deux opérations du poignet prises en charge par Pôle Emploi. Elle envoie également un devis à son employeur pour le remboursement des frais dentaires. Pôle Emploi refuse… Elle saisit donc le tribunal, mais les représentants de Pôle Emploi ne se rendront pas au jugement… et recevront une amende, qu’ils ne paieront jamais. Lors du second jugement, en présence des deux parties cette fois, le tribunal se déclare inapte à juger et demande un recours contentieux. La commission concernée se réunie, hors-délais, à Paris, et il est signalé à la salariée concernée que sa présence est non-souhaitée…  Pôle Emploi refuse à nouveau de régler ce que l’expert à demandé. Nouvelle action au tribunal, en novembre 2011, mais Pôle Emploi est à nouveau absent… On apprendra que Pôle Emploi a téléphoné à l’expert pour le faire changer d’avis, ce qu’il refusa… Selon ce dernier, notre compagne ne pourra plus travailler dans les mêmes conditions à cause de son accident à la mâchoire… mais Pôle Emploi refuse de considérer cela comme un accident du travail.

    L’Union Locale de la CNT-AIT 63 demande que le tribunal reconnaisse :
Les décisions de l’expert
La responsabilité de Pôle Emploi dans cet accident
L’indemnisation due à la salariée

    Mais nous voyons plus loin que ce conflit. En effet, Pôle Emploi, qui dépend du ministère de Xavier Bertrand, passe outre les décisions du tribunal. Nous y voyons une expression de la lutte des classes, où les possédant-e-s déclarent la guerre aux travailleurs-euses, aux chômeurs-euses… Car non contents de traiter les chômeurs-euses de manière inhumaine, Pôle Emploi dénigre aussi ses salarié-e-s. Enfin, la CNT-AIT n’étant pas un syndicat qui pratique le dialogue social avec les patrons, et qui lutte pour renverser le capitalisme, nous trouvons que notre compagne, militante anarchosyndicaliste, a subit beaucoup depuis 3 ans pour une affaire finalement simple. Nos positions étant claires et radicales, cette affaire apparaît comme un moyen de faire taire et de décourager celles et ceux qui s’opposent à la politique menée par Pôle Emploi, dedans comme dehors… Nous nous demandons dès lors si
                                                            PÔLE EMPLOI NE PRATIQUERAIT-IL PAS LA REPRESSION SYNDICALE ?

 

A l’intérieur du tribunal, l’ambiance était moins bonne… Un homme qui s’est cassé l’épaule au travail en est sorti, apprenant que c’était sa faute… Lors du jugement, notre compagne a voulu prendre la parole, ce qui lui fut refusé… Le résultat sera communiqué le 2, mais on se prépare déjà à avoir du négatif…

Alors on ne se taira pas. C’est aussi pour ça que mardi 17 janvier, un groupe de militant-e-s de la CNT-AIT a participé à ce qui devait être une occupation mais qui a été un rassemblement social-démocrate, devant l’agence Pôle Emploi de Près-la-Reine.  A part nous, CGT, MNCP, PCF et Occupy Clermont. On a diffé le tract du 5 janvier, qui a été très bien reçu. Une élue républicaine avec sa jôlie écharpe tricolore l’a refusé…

Une attaque contre l’un-e est une attaque contre toutes et tous !

CNT-AIT en lutte !

Pour l’anarchosyndicalisme

 

0 commentaires à “Pôle Emploi : dedans comme dehors, Résistance !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE