• Accueil
  • > Non classé
  • > Egypte 3 Du Caire a Louxor‏ (récits de voyages d’un compagnon libertaire)

Egypte 3 Du Caire a Louxor‏ (récits de voyages d’un compagnon libertaire)

Bien bavard avant de quitter l’Egypte pour la Tunisie….

Retour au Caire.La ville s’eveille tard et s’endort tard. Dans le quartier de Tahrir les nombreux cafes chichas installent tables et chaises sur les trottoirs et le soir les gens viennent par milliers fumer et ou boire the’ ou cafe’ turc .On voit plus de femmes le soir . Pulls , vestes, manteaux : c’est l’hiver.La majorite’ des femmes portent juste un foulard et une minorite’ se partage entre niquabs ( qu’on ne voit pas au cafe’) et cheveux au vent ( souvent des Coptes ).Les jeunes filles sont souvent en jeans et coquettes . L’habitude des voitures qui klaxonnent frenetiquement n’a pas l’air de gener ces noctambules .( Moi si , beaucoup ! Tiens j’ai vu 1 motocycliste avec un casque en 25 jours !) .Le danger en Egypte ? traverser une rue !
 Il n’est pas difficile de sentir que cette ville souffre de surpopulation.La tension est palpable, l’impatience ( klaxons) et la promiscuite’ engendrent des disputes ( chez les hommes comme par hasard).
 La difficulte’ pour joindre les contacts qu’on m’a donnes en France vient de m’amener a …tenez vous bien !…acheter un portable! La premiere fois qu’il a sonne’ je pensais que c’etait un autre et c’est le receptionniste de l’hotel qui m’a averti !
 Je rencontre un etudiant en medecine qui a etudie’ le francais a l’ecole de langue Cavilam a Vichy. Il vient avec un ami et tiennent a me faire decouvrir  » Cairo by night « .Nous passons donc par la Place Tahrir pour aller jusqu’au Nil tout pres et j’ai droit au bateau-mouche. Aux abords de la Place nous assistons a un incident de harcelement envers une fille.Finalement l’importun sera chasse’.Je reviendrai sur le harcelement et le machisme.
 J’ai vu le A cercle’ des libertaires sur les murs au Caire, a Alexandrie et a Port said. Sur google j’ai trouve’ le site du « Libertarian socialist movement ».Le contact a echoue’ a Alexandrie mais je reussis a voir l’un des membres au Caire. Echange de litterature. J’ai des journaux d’Angleterre et il me donne journal et tract du MSL en arabe.Le jour ou nous nous recontrons il me parle de la situation conflictuelle a Alexandrie. Quelques semaines auparavant ils ont participe’ a l’attaque du siege des Freres musulmans a Alexandrie.
 Je rencontre aussi une femme egyptienne revenue de France pour participer a la lutte contre la confiscation de la revolution par les islamistes. Elle m’entraine au siege du Parti de gauche ou de nombreuses femmes s’activent. Une delegation de femmes va voir un juge ( le pouvoir est toujours en conflit ouvert avec les juges ).
 Philippe ( celui qui a fait le livre sur la bio), un ami qui fait un film au Burkina faso sur l’excision ( plus exactement sur la reconstitution du clitoris par des chirurgiens , le Burkina ayant ete’ a l’avant-garde de la lutte contre l’excision a l’epoque de Thomas Sankara) m’a demande’ ou en etait la situation ici en Egypte . L’excision serait nee ici a l’epoque des Pharaons donc pre’-islamique et je pose la question a Olfat. Sa reponse:  » L’excision etait interdite par une loi. Les islamistes l’ont abolie.Le pire se passe en Haute Egypte ou ils organisent des caravanes mobiles qui la pratiquent gratuitement. »
 Je suis etonne’ de voir cette femme tres motivee qui a conscience qu’il ne faut surtout pas laisser le pouvoir aux religieux sinon ce sera un grand pas en arriere pour toute la societe’ mais particulierement pour les femmes .
 Le Caire montre l’image d’un pays inscrit dans la modernite’ et un quart des Egyptiens vivent ici . La force des religieux est d’avantage en province.
 Le cafe’  » Riche », a deux pas de la Place Tahrir , est l’equivalent du Cafe’ de Flore a Paris , rendez-vous de l’intelligentsia cairote.C’est la que j’ ai rendez-vous avec Nadia Kamel , cineaste .Elle me brosse un tableau interessant de l’Egypte actuelle et se rejouit de cette effervescence qui perdure depuis si longtemps .Le referendum ? personne ne se faisait d’illusion et beaucoup d’opposants ne se sont pas deplaces .La Constitution est tres confuse . On y trouve tout et son contraire . Mais cette periode est positive en ce sens que les gens s’expriment et particulierement les femmes .Combien de temps cela durera-t-il ? Impossible a dire . Au lieu de faire des paris sur l’avenir , elle est tres lucide :tout peut arriver. Morsi peut etre tente’ d’en finir par une violence mesuree ou sanglante .Mais il a le soutien et l’argent des USA et ne peut faire n’importe quoi…Regardez les films qu’elle a produits sur google en particulier « Salade maison » que j’aimerais bien voir…
 Puis c’est le depart pour Louxor 650 km au sud , en bus de nuit car les trains sont complets .La, je rencontre un archeologue francais qui travaille sur le site du Ramesseum , de l’autre cote’ du Nil. Il est du village de Champoly a 30 km de chez moi et c’est une amie de ce village qui m’a donne’ ce contact.Une cinquantaine de Francais se relaient sur 3 mois chaque annee. Des Italiens aussi fouillent sur ce site .Un ami a lui , egyptologue nous fait une visite commentee du temple d’ Hapchetsout, regente qui se declarera pharaon !Son successeur Thoutmosis III se vengea en faisant gratter et detruire toute reference a elle et ce guide nous fait deviner ce qui est encore en filigrane…J’ en profite pour relancer la question de l’excision. D’ apres lui la mutilation est si petite qu’aucune momie n’en porte trace et aucun texte non plus donc retour a la case depart quant aux origines.

Dans le train d’Ismailia a Suez 4 jeunes etudiants ( 3 garcons 1 fille ) ont envie de me parler.Qu’est-ce que je pense du regime ? Religion ?  » Je m’interesse plus a la philosophie qu’a le religion » J’hesite entre Free-thinker (Libre-Penseur ) et finalement je leur dit  » agnostique  » .Ils ne connaissent pas le mot et je leur ecrit et leur propose de le chercher sur Wikipedia.Ils sont hostiles a Morsi et me decrivent Suez comme une ville conservatrice .
Hier au Caire sur un bateau-taxi 2 etudiants m’accostent et m’accompagnent jusqu’a l’Universite’ de Giza.Ils sont aussi hostiles a Morsi , me posent des questions sur la vie en France et sont stupefaits quand je leur dis qu’on peut vivre avec une personne sans etre marie’ .Ils regrettent le poids des traditions en Egypte .

Lectures de voyage :
Salam gaza de Tahar BEKRI , poete tunisien qui raconte son indignation quand il decouvre la vie des Gazaouis.
( A propos des tunels, je comprends que leur construction coute cher.Mais les proprietaires pourraient au moins etablir le meme bareme pour les personnes et les marchandises.J’ai connu 2 passeurs qui traversaient les Pyrenees a l’epoque de Franco.Ils passaient des militants au peril de leur vie uniquement par solidarite’.Jamais d’argent. Autres temps autres moeurs .)

Les echelles du Levant d’Amin MAALOUF , toujours aussi seduisant.
Enfance , au feminin de Taslima NASREEN , auteure du Bangla Desh en exil depuis qu’une fatwa menace sa vie.Autobiographique.Petite fille rebelle coincee entre un pere medecin , tyrannique et violent, qui veut que ses 2 filles et ses 2 garcons fassent des etudes et une mere mystique qui subit le lavage de cerveau d’un immam-gourou et pour qui les etudes ne servent a rien.( Si j’avais vecu la meme chose j’aurais eu combien de fatwas ?)
Je vous recommande ces 3 livres !

 Retour a la Place Tahrir et aux harcelements sexistes envers les femmes.D’apres « Egypt Independent  » , hebdo ou l’on trouve un article intitule’ « hands off » qu’on pourrait traduire par « bas les pattes « ,les harcelements au debut de la revolution etaient le fait d’agents pro-Moubarak ou de gens qui voulaient que la Place soit un lieu d’insecurite’ pour les femmes , specialement les protestataires.Mais l’auteur accuse aussi des habitudes de comportement chez les hommes .Il rappelle que le harcelement sexuel etait une pratique courante des forces de « securite’ « sous la dictature Moubarak quand elles arretaient des manifestantes ( tests de viginite’ !!!).Et que cet apppareil de repression est le meme !
Et peu importe la facon dont elles sont habillees.Des femmes voilees ou en niquab ont subi le meme sort !.
 Des groupes de vigilance se sont formes et il semble que la situation s’ameliore .
 Mais lundi 31 decembre une agression s’est deroulee tot le matin .un commando masque’ a tire’ sur des opposants avec pour bilan 2 blesses dont 1 tres grave .C’est evidemment planifie’ pour casser le moral des occupants permanents de la Place Tahrir.
 Si une condition incontournable pour une revolution est la stricte egalite’ hommes-femmes alors on est loin du compte !
Si une autre condition est que les religieux s’occupent uniquement de religion alors on comprend le frustration d’une partie de la population .si une 3e condition est de sortir du systeme capitaliste alors restent l’utopie et les reves !
Poutant le simple fait qu’il y ait cette opposition si forte represente un espoir.
Vous connaissez les 2 pays arabes qui N’ETAIENT PAS diriges par des religieux ? L’Irak et la Syrie et vous avez vu l’empressement des occidentaux et des Emirats a les detruire ?C’est aussi le point de vue d’ un Syrien francophone rencontre’ dans le metro.
 Une note sympathique pour finir : les villes d’ Egypte regorgent de chats et beaucoup de gens  les nourissent mais ils etaient deja  sacres a l’epoque des pharaons.
Le Caire 3 janvier 2013.

GhiBe.

2 commentaires à “Egypte 3 Du Caire a Louxor‏ (récits de voyages d’un compagnon libertaire)”


  1. 0 GhiBe 13 jan 2013 à 16:10

    Bonjour

    Le 2 février prochain à 7 heures du matin, l’émission de France Culture « Terre à terre » de Ruth Stegassy sera consacrée au livre « La bio entre business et projet de société », en présence de Pierre Besse et Philippe Baque. Pour celles et ceux qui se lèveront plus tard, pas de soucis, l’émission pourra être écoutée ou téléchargée sur le site : http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre

    Le lundi 14 janvier, Radio libertaire retransmettra un interview de Philippe Baque de deux heures (!) au sujet du livre dans l’émission Trous noirs (16 H – 18 H).

    Elle restera disponible sur le podcast de Radio Libertaire pendant 1 mois :
    http://media.radio-libertaire.org/php/grille.basic.php?wk=02
    puis clic droit sur l ‘émission Trous noirs

    bonne écoute sur France-culture …
    de Jendouba, Tunisie…

    bises

    GhiBe

    Répondre

  2. 1 rulio simoneti 27 mai 2013 à 0:54

    excellent blog, j’ai aimé l’article sur le Caire.

    Répondre

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE