• Accueil
  • > Non classé
  • > BRESIL: L’histoire du pays où avoir du vinaigre devient un crime

BRESIL: L’histoire du pays où avoir du vinaigre devient un crime

Témoignage transmis par un compagnon brésilien

Au Brésil, comme dans la plus grande partie du monde, éclosent des mouvements contre la répression de l’État bourgeois et des grosses corporations du capital.

 

            Tous les ans le coût de la vie au Brésil augmente sans arrêt. Ces dernières années, et dès qu’ont commencé les préparatifs pour la Coupe du Monde de Football (2014) et les Jeux Olympiques (2016), les prix ont explosés. La tactique de l’État et des entreprises c’est d’augmenter les prix avant ou pendant des moments de fête (la vielle technique du panis et circus) comme le carnaval, ce qui souvent donne des résultats de manière plus ou moins efficace.

 

            Cette semaine commence la Coupe des Confédérations (équivalent à un entraînement pour la Coupe du Monde). Encore une fois, les prix devraient augmenter pour nourrir la grosse faim des entreprises. Cette fois ici, une fois de plus, c’est le prix du transport publique qui augmente (alors que le transport publique au Brésil est plus que précaire). Mais cette fois, cela n’a pas marché, au contraire. Des gens qui culturellement se posaient contre les manifs marchent dans les rues contre  une violence de plus lancée par l’État.
            Dans tout le pays les gens descendent dans les rues des grandes villes pour manifester contre l’augmentation du prix du transport un jour avant l’ouverture du championnat. L’État tremblait de peur que le pays vitrine du football mondial montre au monde que les brésiliens et les brésiliennes sont plus que des belles fesses brésiliennes ou le rythme parfait de la samba, et  demande que la police réponde aux manifestant-es avec des bombes, des balles de caoutchouc et des matraques.

            La police devient une blague, mais la plus grande blague acide, et pendant les manifestations les flics arrentent des manifestant-es  car ces dernier-es ont du vinaigre (oui, vinaigre, ce qu’on utilise dans la salade et aussi contre les effet du gaz lacrymogène… et non, il n’existe pas une loi qui interdit d’avoir du vinaigre dans les rues au Brésil). Les manifestant-es qui  se sont fait arrêter pendant la manif doivent payer une amende qui est variable entre 2 à 20 fois le smic dans le pays.

 

            Pas content de toute cette répression violente, l’État détermine que seront interdites les manifestations pendant le championnat de foot, avec la possibilité d’emprisonner les manifestants.

 

            La grosse répression militaire nous rappelle de mauvais souvenirs, les images qui sont diffusées sur internent nous font nous rappeler le Coup d’État de 1964 et pas que ça, les actions qui sont réalisées au niveau politique et judiciaire démontrent que le pays est bien proche de répéter l’histoire. Dans moins d’un an, ce sera le cinquantenaire du Coup d’État qui a fini comme une dictature militaire au Brésil et qui a duré pendant un peu plus que 20 ans, et cela nous paraît plus qu’une simple coïncidence, c’est une réalité latente.

 

            Malgré cela l’envie de changer les rapports de forces ne s’arrête pas, et les gens continuent à sortir pour manifester. Plusieurs manifestations sont programmées pour la semaine prochaine au Brésil et aussi dans le monde, dans l’Europe et d’autres continents il y a plus de 30 villes dans le monde qui vont réaliser des manifestations pour soutenir le mouvement au Brésil.

 

            Désormais, ce n’est plus une question de 20 centimes d’augmentation du prix du transport, c’est plus que ça, c’est contre toute la violence déflagré tous les jours par l’État. Cette révolte se mélange avec les autres révoltes dans le monde et est en passe de devenir plus qu’une question de prix, c’est une question de vie, de rêve, d’émancipation humaine, de liberté et de construction d’une autre société.

 

Le Joker, compagnon brésilien, 15/06/2013

1 commentaire à “BRESIL: L’histoire du pays où avoir du vinaigre devient un crime”


  1. 0 anarsixtrois 18 juin 2013 à 19:50

    une vidéo ; Flagrante de PMs sendo encurralados pela fúria de milhares de manifestantes no Rio (17/06/2013)
    http://www.youtube.com/watch?v=A2D_9oN7y-M&oref=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DA2D_9oN7y-M&has_verified=1

    Répondre

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE