Pente douce et savonneuse

Humeur du jour écrit en 30 min !

Pente douce et savonneuse

Fin janvier, les réactionnaires de toutes obédiences (catholiques intégristes, Dieudonistes, souverainistes, anti-mariage gay, identitaires, fascistes, nostalgiques de Pétain, néo-nazi….) défilaient contre Hollande… pendant une journée nommée « jour de colère ».
Dimanche dernier, début février 2014 les « anti-mariages pour tous » qui comprennent dans ses rangs à première vue un mélange des premiers nommés défilaient contre la rumeur de « l’enseignement de la théorie de genre » lancé par des affinitaires du nationale socialisme…

Est ce il utile de rappeler que les féministes, ZADistes, pacifistes, anarchistes… ont fait beaucoup moins de mort que le fanatisme religieux, le stalinisme, le fascisme… et ce n’est même pas comparable d’ailleurs !

Bref en 2 semaines, on a pu voir, relayé par les merdias (oui, oui, c’est fait exprès), les défenseurs des bonnes vieilles valeur de 1940 : Travail, Famille, Patrie… et la France de Vichy. Vous savez le temps des maisons coloniales en bord des rives de l’Allier. C’est à cette époque que vit le jour : le contrôle du titre de transport (contre entre autres l’ennemi juif, communiste, anarchiste…), que la fête des travailleurs est devenue la fête du travail…. j’en passe… la « belle époque » nous dirait le borgne père de Marine… On appelait ça la collabo…ration. Ah la France au français… La connerie aux cons…

Et tout ça sans grande réaction de la dite gauche… L’extrême droite défile dans la rue et jusque là tout va bien….

Ben merde alors, moi qui ait grandi dans ma petite campagne où dans ma petite école publique, on m’a enseigné à être habitant du monde (respect, écoute de l’autre…), où tous les matins avec notre instituteur nous décryptions l’information afin d’avoir les outils pour mieux l’analyser, où nous avions une coopérative avec un président, trésorier, secrétaire qui devaient se présenter et avoir un « programme » et pas question de capitaliser il fallait redistribuer…. Et beh quand je vois tous ces « extrémistes » de droite dans la rue, ça me donne la chaire de poule et m’interroge. Dans les années 30, Hilter est arrivé au pouvoir par les urnes notamment en surfant sur une banalisation des idées nauséabondes de la peur de l’autre, profitant du chômage, de la précarité…. 
2014, pas ou peu réaction face à cette montée « puante » de l’extrême droite ou est ce entre autres les dégâts d’un individualisme à outrance imposé, cultivé par cette société marchande (capitaliste) qui laisse du cerveau disponible pour consommer… et non pour apprendre, se cultiver… Et comme me dit mon père « Chercher à comprendre c’est commencer à désobéir »… à croire que c’est devenu le leitmotiv…

Enlisé, englué dans une merde noire le peuple dit de gauche n’a plus de rêves d’une autre société, incapable de défendre ses acquis, ses luttes… et n’est plus capable d’éduquer, d’enseigner, de transmettre car il rembourse ses emprunts à la banque…

Que reste t’il alors? 
En regardant dans le rétroviseur en Europe, nos compagnons espagnols de la CéNéTé FAI, des républicains, des membres du POUM… ont lutté contre cette bête immonde entre 36 et 39 (trahis par les staliniens)…, ont vécu dans une société libertaire (collectivisation des moyens de production…)…

N’attendons pas la « bonne parole » d’un « guide » pour suivre un idéal plus égalitaire, plus solidaire…, essayons par nous mêmes !

Vive l’anarchie !

anar2

le 04-02-14 Perlinpinpin

6 commentaires à “Pente douce et savonneuse”


  1. 0 PHF 4 fév 2014 à 13:47

    je ne crois pas qu’Hitler soit arrivé par les urnes, il avait perdu les élections et c’est ensuite que la bourgeoisie lui a demande de lui donner un coup de main…

    Quand a « la gauche », ils sont tous (anars compris) trop occupé a défendre leur petite chapelle plutot que de se regrouper autour de quelques point commun…il preferent d’office chercher le point qui les divise !

    Répondre

  2. 1 anarsixtrois 4 fév 2014 à 14:40

    Merci pour votre commentaire
    Nous rappelons que c’est un billet d’humeur et pour rappel Hitler et son parti remporte les législatives allemandes de juillet 1932… avant d’être nommé chancelier début 1933… un peu comme vous l’évoquez…
    Pour le regroupement (et ce n’est qu’un avis) sur des points communs… vous n’avez pas tort (plus fort pour se chercher des poux les uns les autres), mais comment le faire par un collectif où le mode de fonctionnement n’est pas auto-gestionnaire (structure horizontale, rotation des mandats…) et que les bannières des uns et des autres ne peuvent être rangées (où chacun préfère mettre sa signature, après tout on s’en fout vu qu’on a un objectif commun, non?)… et pourtant cela a déjà été fait par ex au début des fauchages, certains zadistes, des collectifs de banlieues où les institutionnels (partis notamment) ont fait en sorte de réduire à néant cette spontanéité… pour des raisons électoralistes ?! Ou peut être sommes nous pas assez pauvre pour se révolter ensemble ?

    Répondre

  3. 2 plume 5 fév 2014 à 11:09

    bonjour,
    je ne sais pas si il s’agit d’être suffisamment pauvre pour se révolter ensemble qui est le fond du problème… dans le passé quand il y avait une cohérence entre le peuple c’était possible de faire la révolution ou tout au moins de lutter ensemble lorsque les ventres étaient vides mais aujourd’hui une énorme division règne, la pauvreté envie la misère, (comprendre les smicards vs les chômeurs) , le chacun pour sa gueule est de mise, la malveillance également entre les gens, l’individualisme, etc malheureusement le plus gros de la population (celle qui souffre) n’a plus aucune conscience de sa classe sociale et de ses intérêts
    d’où ma peur (je ne suis pas la seule) de ce qui passera dans le futur, ça fait mauvais remake (les jour de colère,et manif pour tous) de cette période sombre de l’histoire où un taré psychopathe aidé de la bourgeoisie dominante a réussi à accéder au pouvoir

    Répondre

  4. 3 plume 5 fév 2014 à 11:19

    j’oubliais, les grands syndicats ne sont pas non plus tout blancs, le corporatisme etc (je n’en pense pas du bien), ont pas mal plombé l’esprit de révolte aussi
    seule des syndicats comme la cnt pourrait agir efficacement et ouvrir les yeux des gens sur les bienfaits de l’autogestion!

    Répondre

  5. 4 POINT 17 fév 2014 à 2:19

    chaque jour passe et c’est pire en pire.voici une journée du 2014.
    personne 1
    ma voisine Rom, du palier sort son chien , qu’elle contente de me montré que son chien fait le signe de Hitler et en plus elle me dit a bientôt c’est fini tous ça ,
    Personne 2
    Une croyante française des souche , elle était bénévole au resto du cœur, aujourd’hui est pour manif pour tous .
    Personnes 3
    prof de Socio(grand école)
    « Grace à la classe bourgeoise des années 1900 que on arrivé éduque la classe populaire française!!!!!!!! »
    Personne 4
    enfant de 6 ans (a ma présence comme nounou)
    devant une SDF , je dit simplement le pauvre , le enfant me dit tant pis il y a que à travailler .(la famille française catho les deux parents travaillent comme fonctionnaire de l’état).
    e d’autres exemples catastrophiques pour vous dire que cette belle merde est crée par la bourgeoisie mondiale(colonisateur d’avant et d’aujourd’hui), vu que en France il y une grand richesse nationale , la peur de la perdre ils sont prêts de faire une guerre économique qui peut passer en guerre civile, et rebelote les gentils( les tordus )les bourgeois vont aider l’état de se reconstruire…
    On a vomi sur les états communistes , on a salit avec les mensonges de quelques réfugiers politiques bourgeois et tous on crues cette idéologie ( la dictature , le dictateur….)
    D’être anarchiste ou syndicalistes c’est une caprice de passage par la peur de pas assumer d’être communiste.(quelle dommage)
    Je regrette vraiment mon pays communiste après quelques années de vécu en France , je suis choqué chaque jours de cette silence mortelle .
    POINT

    Répondre

    • 5 anarsixtrois 20 fév 2014 à 16:14

      Les compagnes-ons anarchistes ont pas pu vraiment vomir sur les « pays communistes » (d’ailleurs le communisme c’est la société sans classes et sans Etat, ce qui était pas vraiment le cas…) : illes étaient en camp de ré-éducation…

      Répondre

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE