• Accueil
  • > Non classé
  • > Ce qu’il faudrait, c’est aller brûler les banques et couper des têtes

Ce qu’il faudrait, c’est aller brûler les banques et couper des têtes

Ces mots sont d’un ex-pousseur de cailloux, Javi Poves, qui a arrêté sa carrière en 2011

Une décision réfléchie et qu’il ne regrette pas, comme il le dit:

« Quand j’étais jeune, je jouais pour l’amour du sport, mais plus tu connais le football, plus tu te rends compte que tout n’est qu’argent, que c’est pourri, et tu perds un peu tes illusions. Le football professionnel n’est qu’une affaire d’argent et de corruption. Je ne veux pas faire partie d’un système où les gens gagnent de l’argent grâce à la mort d’autres gens, en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie. À quoi ça sert de gagner de l’argent si vous savez que vous le faites sur le dos de gens qui souffrent ? Je ne veux pas me prostituer comme le font 99% des gens. Ce qu’il faudrait, c’est aller brûler les banques et couper des têtes ».

issue d’une itw d’aout 2011

0 commentaires à “Ce qu’il faudrait, c’est aller brûler les banques et couper des têtes”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE