Archives pour mars 2015

Espagne : Une seconde Opération Pandora fait 28 arrestations

Il y a trois mois, la police espagnole avait procédé à de nombreuses perquisitions en Espagne, visant spécifiquement le mouvement anarchiste sans vraiment spécifier les actions reprochées. Ce 30 mars, la police espagnole a recommencé en perquisitionnant de nombreux lieux du mouvement libertaire espagnol, dont 6 squats. Comme lors de la première perquisition, c’est un squat important qui était la cible principale, le Centre Occupé Autogéré de La Chimère. 28 personnes ont été arrêtées : 14 pour « Appartenance à organisation criminelle a visée terrorise » et 14 pour rébellion. Parmi les 14 arrêtés via la loi antiterroriste : 9 l’ont été à Madrid, 3 à Barcelone et 2 à Palencia. Ils sont accusés d’appartenir aux « Groupes Anarchistes Coordonnés » et d’avoir fait des attaques incendiaires et des sabotages.

Les personnes qui avaient été arrêtées lors de la première rafle de l’Opération Pandora ont depuis été libérées, devant payer une caution de 3.000€ par personne.

Comme la dernière fois : de nombreuses manifestations et rassemblements sont organisés à travers l’Espagne pour protester contre cette nouvelle attaque contre le mouvement anarchiste. Des milliers de personnes y participent actuellement.

Manifestation à Barcelone. Manifestation à Barcelone.

lu sur secoursrouge avec aussi une vidéo

sur la première opération pandore il y a 3 mois http://anarsixtrois.unblog.fr/2015/02/04/espagne-liberation-surveillee-des-compagnon-ne-s-detenu-e-s-lors-de-loperation-pandora/

[Grèce] : Nuit chaude pour les flics à Athènes

[Grèce] : Nuit chaude pour les flics à Athènes arton4429-ed57d

Des déclarations éparses du régime ont rapporté des attaques au molotov contre les commissariats de Dafni et Zografou.

Plus précisément, peu après minuit dans la nuit de samedi à dimanche, les flics du commissariat de Dafni ont été la cible d’une attaque à coups de molotovs par un groupe de 15 personnes cagoulées (selon leurs dires) avec pour résultat des dégâts sur 3 voitures de patrouille et une banalisée. Les flics ont fait 12 arrestations dans le quartier de Dafni, par lesquelles rien n’a été trouvé et ils ont été libérés le dimanche matin.

Peu après l’aube, une attaque contre le commissariat de Zografou a été rapportée. Quatre molotovs ont explosé devant l’entrée mettant le feu au mur et causant des dégâts à une voiture de patrouille adjacente. Une chasse à l’homme s’en est suivie sans aucune arrestation.

Ces attaques n’ont fait aucun blessé et n’ont causé que des dégâts matériels, toujours selon les flics et leurs corbeaux des médias.

À ajouter que les flics rapportent aussi le caillassage d’une voiture de patrouille de l’unité chargée des accidents de la route qui passait près de la place d’Exarchia aux premières heures de dimanche. Des personnes auraient ouvert la porte de la voiture et jeté des bouteilles vides à l’intérieur, blessant légèrement un des deux flics à la tête.

_

[Traduit et adapté par nos soins de Athens Indymedia.]-Non Fides

[Mexique] : Amélie, Carlos et Fallon sortent de prison sous caution

Finalement, après avoir été acquittés le 27 février 2015 de l’accusation du parquet fédéral pour le délit de dommages sous forme d’incendies et en payant une caution pour la sentence de 2 ans et 7 mois pour les délits d’attaque à la paix publique et de dommages, les compagnon-ne-s Amélie Trudeau et Fallon Roullier ainsi que Carlos Lopez « Chivo » ont été placés en « liberté sous caution » le 13 mars.

 

Parce qu’elles sont de nationalité canadienne, les compagnonnes Amélie et Fallon ont été emmenées directement à une station de l’Institut National de Migration, une prison pour ceux qui n’ont pas les papiers nécessaires pour passer les frontières imposées par les États et le Capital. Une prison dans laquelle passent des centaines de personnes en attente d’une décision sur leur situation pour le fait de ne pas avoir de papiers. Une prison comme toutes les prisons, dans laquelle règnent la maltraitance, les humiliations, le harcèlement, l’insalubrité, etc. Elles sont restées plusieurs jours dans cet endroit. À cause des conditions du lieu –visites restreintes et peu d’informations– la situation des compagnonnes était peu claire, jusqu’à ce qu’elle furent déportées dans leur lieu d’origine le 23 mars.

Si plusieurs jours sont passés depuis la sortie de prison des compagnon-ne-s, il nous paraît important de diffuser cette information pour actualiser la situation de nos compagnons emprisonnés.

Le fait d’avoir été acquittés d’une des accusations, pour nous, plus que nous parler d’innocence ou de culpabilité, cela nous indique que l’État a mal monté son théâtre répressif et qu’à cause de cela il a fini par s’écrouler, comme cela s’est produit avec l’accusation de Terrorisme qu’ils ont eu pendant 40 jours et pour laquelle ils ont été au Centre National d’Arraigos [voir ici, NdT].

Nous pensons que peut-être que pour le prochain coup répressif l’Etat visera mieux, c’est pourquoi nous appelons à réaliser un exercice constant de réflexion sur nos pratiques de sécurité, ainsi qu’à être préparé-e-s, car nous sommes sûrs que la campagne anti-anarchistes de l’État mexicain continuera.

Cela nous remplit de joie que nos compagnon-ne-s soient de nouveau dans la rue !
Même si les prisonnier-e-s nous manquent !
Liberté pour Fernando Bárcenas, Abraham Cortés et Luis Fernando Sotelo !
À bas les murs de toutes les prisons !

Croix Noire Anarchiste Mexico

_

[Traduit de l’espagnol par nos soins de Abajolosmuros.]

[Crimée] : Solidarité avec Alexandre Koltchenko

Une campagne de solidarité pour Alexandre Koltchenko, un anarchiste, militant pour les droits sociaux et antifasciste de Crimée est lancée. En même temps que d’autres militants de Crimée, il a été kidnappé par le FSB (l’ancien KGB) et est aujourd’hui détenu à Moscou dans la prison spécialisée de Lefortovo comme otage politique. Voici des informations sur sa situation de la part de son comité de soutien ; une pétition est également disponible ici. Enfin, des rassemblements sont par ailleurs prévus  : le 4 avril à Biarritz ; le 11 avril prochain à Paris devant les ambassades de Russie et d’Ukraine, ainsi qu’à Lyon, Marseille, Strasbourg, Nice et Grenoble.

Pourquoi Alexandre Koltchenko est-il en prison?

Aleksandr KoltchenkoAlexandre, qui pourtant depuis des années a fait preuve de ses opinions antifascistes, est accusé d’appartenir à «Pravy sektor», une organisation d’extrême-droite dont le rôle dans les évènements en Ukraine est largement surestimé par la propagande officielle russe. Aujourd’hui en Russie tout militant indépendamment de ses opinions politiques qu’il soit de gauche, anarchiste ou libéral peut être accusé d’être membre ou sympathisant de Pravy Sektor. Cette situation est comparable à celle de l’époque de Staline où on recherchait des «trotskistes» quasi-inexistants ou bien à la chasse aux communistes aux Etats-Unis à l’époque de la Chasse aux sorcières menée par McCarthy. Le régime nationaliste et autoritaire de Poutine utilise tous les arguments possibles et imaginables dans sa propagande à commencer par des préjugés religieux et des éléments de la théorie du complot et jusqu’au racisme. Ce système parasite la rhétorique antifasciste. De ce fait, toute personne qui dérange peut être accusée d’être «fasciste» même si cette personne est d’opinions opposées au fascisme, c’est-à-dire même si elle est de gauche ou anti-autoritaire. La persécution de l’antifasciste Alexandre Koltchenko et du cinéaste et militant Oleg Sentsov (tous les deux inclus par les juges d’instruction dans la même organisation «terroriste») est purement politique. Elle sert à intimider les habitants de Crimée dans le but de prévenir toute action d’opposition dans la péninsule. Dans la Crimée annexée, toutes les méthodes les plus autoritaires de la répression sont utilisées pur taire les mécontentements. En raison de menaces sur la vie et sur la liberté, plusieurs personnes ont déjà dû quitté la Crimée, dont notamment des défenseurs des droits de l’Homme, des militants étudiants et des syndicalistes, des anarchistes et des antifascistes ainsi que les activistes de la communauté tatare de Crimée. Ces derniers, en outre, doivent faire face à la discrimination liée à leur nationalité depuis l’annexion de la péninsule.

Que risque Alexandre Koltchenko?

Alexandre Koltchenko encourt jusqu’à 20 ans de prison, une peine exhorbitante pour un «attentat» dans lequel il n’est pas impliqué. Koltchenko et d’autres prisonniers politiques ukrainiens sont détenus seulement dans le but de démoraliser l’opposition par des procès judiciaires d’intimidation. La liberté de ces prisonniers est directement liée à la stabilité du régime poutinien. Si les activistes parvenaient à déstabiliser l’assurance de Poutine et son impunité, ces prisonniers seraient libres. On ne peut pas espérer que les procès de Koltchenko ou de Senstov soient juste ou mené selon la Loi. Leur arrestation est arbitraire, les accusations contre eux sont des pures falsifications. Et tout ceci n’est pas une erreur car le régime agit en pleine conscience.

Comment peut-on aider Alexandre Koltchenko?

Manif de soutien à l'antifasciste Alexandre « Toundra » Koltchenko.

Nous appelons les mouvements de gauche et les libertaires étrangers à soutenir Alexandre Koltchenko. Vous pouvez organiser des actions, envoyer des lettres de soutien à Alexandre, récolter de l’argent pour payer ses avocats et des colis de nourriture, aider sa famille. Il est également très important de diffuser l’information sur son cas. Il faut se désolidariser de ceux qui soutiennent l’expansion agressive du nationalisme russe même si celui-ci est masqué par une rhétorique «de gauche» ou «anti-impérialiste». Le régime de Poutine se passera bien de votre compassion, gardez-la pour ses victimes.

Quand peut-on commencer cette campagne de soutien?

Nous vous appelons également à organiser les actions de soutien à Alexandre Koltchenko et à d’autres prisonniers politiques dans la période du 1 au 7 avril 2015. Les délais de détention de Koltchenko et de Sentsov terminent le 11 et le 16 avril respectivement. Début avril, le Tribunal de Lefortovo doit se prononcer sur la mesure de sûreté: soit ils resteront en prison, soit ils seront interdits de quitter le territoire de Russie ou bien assignés à résidence. Et c’est seulement une pression forte et large sur le régime de Poutine et des protestations dans le monde entier qui pourront donner à nos camarades une chance de sortir de la prison. Nous exigeons leur libération immédiate ainsi que l’arrêt de toute action publique à leur encontre.

 
Source: La Horde
 

28 mars 2015: soirée luttes internationales (Clermont Ferrand)

Samedi prochain, le 28 mars, pas de permanence: nous sommes en congrès.
 
Mais le soir à partir de 19h30, nous profitons de la présence du Secrétariat de l’AIT au congrès pour organiser une discussion sur l’actualité internationale !
 
Le Secrétariat de notre Association Internationale des Travailleurs-euses est assuré depuis 2013 (sans salaire…) par des compagnes-ons de la ZSP (Związek Syndykalistów Polski-Union des Syndicalistes Polonais-es). 
 

Venez les rencontrer, discuter des luttes dans le monde, d’anarchosyndicalisme, d’autonomie, samedi 28 mars, à partir de 19h30 au 2 Place Poly à Montferrand !

Syndicat des Travailleurs-euses et Précaires CNT-AIT 63, 2 Place Poly 63 100 Clermont Ferrand (cntait63@gmail.com)

Proposition de loi d’un député Europe Nécrologie les Jaunes pour condamner les abstentionnistes

NdPN : Il ne s’agit ni plus ni moins, dans cette proposition d’un député Vert qui s’est déjà illustré à plusieurs reprises par son mépris des luttes autonomes, que de pénaliser toute une tradition sociale révolutionnaire de refus du cirque représentativiste. Mais jusqu’où descendra donc son parti, Europe-Ecologie-Les Verts, alors que notre abstention active aux élections de “représentants” de la dépossession généralisée est plus que jamais légitime ? L’abstention active aux élections est très différente du vote blanc : alors que ce dernier consiste à décliner le choix d’un candidat tout en s’inscrivant dans la reconnaissance et l’acceptation de la démocratie représentative, l’abstention anarchiste promeut l’auto-organisation, avec des mandats impératifs et des mandaté.e.s révocables : http://fa86.noblogs.org/?p=1219. Certains camarades appellent cela la démocratie directe, nous préférons quant à nous le terme de fédéralisme libertaire. En tout cas, cette provocation de plus démontre, si besoin était encore, que c’est l’autonomie populaire qui effraie le pouvoir politique et économique.

(FA Poitiers)

Et si le vote devenait obligatoire ?

Le parlementaire écolo François de Rugy préconise une “petite amende de 35 euros” pour les électeurs qui ne vont pas voter. Il vient de déposer une proposition de loi en ce sens.

Et si le vote devenait obligatoire ? A deux semaines d’élections départementales qui promettent une abstention record, le co-président du groupe écologiste à l’Assemblée, François de Rugy, a décidé de s’attaquer au problème. “Je vais déposer une proposition de loi à l’Assemblée nationale cette semaine pour le vote obligatoire”, a annoncé le député de Loire-Atlantique, invité de Sud radio mercredi 11 mars.

“Si on veut que les élections aient du sens, que les élus aient davantage de légitimité, il faut prendre des mesures, le vote obligatoire en fait partie”, a expliqué le parlementaire, partisan d’une “amende de 35 euros qui peut être minorée à 22″ pour les abstentionnistes.

“Sinon il faut arrêter de se lamenter sur l’abstention et dire que finalement, l’abstention, c’est quasiment un vote comme un autre”, a-t-il justifié.

Il rappelle au passage le vote “l’année dernière d’une loi qui reconnaît le vote blanc”. “Donc évidemment si l’on n’est pas content de l’offre politique des partis et des candidats qui se présentent et bien on a la possibilité de voter blanc. Et ce vote est décompté de façon précise”.

Leur Presse (Le Nouvel Observateur), 11 mars 2015

Que crève le citoyennisme – plateforme des mouvements contre les grands projets inutiles

A l’heure où le zadisme, sorte d’idéologie citoyenniste radical, se développe, d’autres se font porte-parole des mouvements et s’empressent de se faire conseiller du prince pour tempérer les ardeurs conflictuels et se présenter comme des gens responsables… C’est en effet devant une commission du Conseil national de la transition énergétique et sous la direction de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, que quelques personnes autoproclamées représentantes des mouvements ont fait part de leur appétit participatif. On y reproduit les mêmes finalités pacificatrices et le même langage technocratique. Rien n’y manque, et c’est le citoyen qui est appelé à se transformer en expert, à établir de la « prospective territoriale » et à trouver des solutions alternatives plus crédibles. Et gratuitement en plus. On demande à chacun et chacune de participer à sa propre domination, plutôt que de se révolter. On met de l’huile dans les rouages de la domination, en gardant sa bonne conscience, puisqu’on dit ne pas vraiment y croire. L’Etat et les industriels se frottent les mains, trop contents de trouver des idiots pour leur trouver des bons tuyaux et leur redonner un peu de légitimité…

Les porte-paroles autoproclamés sont notamment :

Françoise Verchère, conseillère générale Loire-Atlantique, co-présidente du Cédpa (Collectif d’élus doutant de la pertinence du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, brrrr, attention vous risquez de montrer que vous êtes presque sur une voie où possiblement vous allez vous énerver mais pas trop quand même…) et ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (c’est elle qui se présente comme ça, pensant sans doute que le préciser lui donne un peu plus de poids que les gens ordinaires, reproduisant ainsi le même mépris de classes de ceux et celles auxquels elle s’adresse – oui, parce qu’elle ne lutte pas contre eux, elle s’adresse à eux…),

Daniel Ibanez, économiste spécialisé en redressement et liquidation judiciaire, dirigeant d’un cabinet conseil, auteur de « Trafics en tout genre » au sujet de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, et intronisé « lanceur d’alerte » (on se doutait qu’il ne lançait pas de projectiles…),

Jean-Pierre Chauffier, passé par ATTAC, tantôt délégué d’un comité de solidarité avec la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, tantôt défenseur de la ligne POLLT en lieu et place de la LGV Limoges-Poitiers (quelqu’un qui a compris qu’il fallait proposer des plans alternatifs donc…), et interviewé professionnel (en mal apparemment de notoriété…),

Corinne François, porte-parole de Bure stop 55, membre du Conseil d’administration du Comité Local d’Information et de Suivi de Bure (et donc déjà experte en dialogue avec les industriels et l’Etat).

http://www.politis.fr/La-plate-forme-des-mouvements,30424.html

https://tantquilyauradesbouilles.files.wordpress.com/2015/03/plateforme-finale-16-03.pdf

source: sous la cendre

 

[Ni Dieu Ni Syriza] : Athènes : Manif en solidarité avec les grévistes de la faim dans les prisons grecques

Mardi soir, le 17 mars, une manifestation en solidarité avec les grévistes de la faim des prisons grecques s’est tenue dans le centre-ville d’Athènes. La marche d’environ 1500-2000 personnes a débuté place Monastiraki, est passée dans les rues Athinas et Stadious, par la place Syntagma, et a fini à Propylaea. Après la fin de la manif, des barricades ont été montées autour d’Exarchia, des affrontements ont débuté avec les flics et des voitures de luxe ont été incendiées.

 

[Ni Dieu Ni Syriza] : Athènes : Manif en solidarité avec les grévistes de la faim dans les prisons grecques 1_6_-7ea3b1_9_-e7fbd1_10_-fcfechungerstrikeathenssoli-ca967inexarchia-d4014inexarchia-epeisodia-3-35049inexarchia-epeisodia-14-a964bluxurycarathens-8c7f3r10-d226ar13-5bd16sol1-e1f2asol4-822d9sol5-22f94sol6-9df36

[Repris de Contrainfo et social-revolution.gr]

Inauguration BCE à Francfort hier: blocage de la ville !

hier 18 mars à Francfort (lu sur soyons sauvages)

Premières informations – blocage de la ville.

Mario Draghi, le président de la ‪#‎BCE‬, contraint d’arriver par hélicoptère pour faire la fête avec ses copains dans sa nouvelle tour qui a coûté plus d’un milliard d’euro.

Pour le moment, on dénombre environ 90 policiers blessés. Des voitures de flics crament dans toute la ville. La mairie attaquée à coup de pavés. Les enseignes capitalistes ont eu toutes leurs fenêtres éclatées. Les rues sont toutes bloquées autour de la banque centrale européenne par des barricades enflammées. Les flics n’arrivent pas à gérer les manifestants.

Point ‪#‎AntiRep‬ : D’après « Le Monde » environ 350 interpellations pour le moment.

Qui sont les Black Blocs ? Où sont les Black Blocs ? par ici http://paris-luttes.info/qui-sont-les-blacks-blocs-ou-sont-…

Message d’un camarade.

« Midi à Francfort. Le quartier où se trouve la Banque Centrale Européenne a été bouclé. Les habitants sont invités à ne plus sortir dans la rue, bien calfeutrés chez eux devant leur téloche qui inverse les rôles en matière de violence et de peur. Mario Draghi, le président de la BCE, espère ne pas trop être dérangé pour recevoir dans le luxe ses copains chefs d’états, du FMI et de grandes banques parmi lesquelles la Goldman Sachs dont il a été vice-président. Euronews parle de chaos et zoome sur quelques voitures brûlées pour susciter l’inquiétude des petits propriétaires passifs qui ne se posent pas la question : qui sont les vrais casseurs de ce monde ? Les opposants qui s’insurgent ou les tyrans qui nous gouvernent ? Où est la vraie violence ? »

Une vidéo par ici https://www.youtube.com/watch?v=BWkv1MVBzaw

en fin d’après-midi.

Des milliers de personnes se sont rassemblées une seconde fois pour former un énorme cortège et manifester contre l’inauguration de la banque centrale européenne, qui a coûté 1,3 milliard d’euro.

On a pas réussi à chopper beaucoup d’infos sur le déroulement de la manifestation. Un gros black bloc d’environ 3000 personnes, plutôt en position défensive.

Les flics ont signalé qu’il y aurait finalement 94 blessés de leur côté. 14 suite aux affrontements de ce matin et le reste de liquide corrosif ou de gaz lacrymogène.

Des photos voir lien : soyons sauvages

à lire : secoursrouge

Si tout le monde devait être pareil…

_DSC0919


123

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE