• Accueil
  • > Non classé
  • > Que crève le citoyennisme – plateforme des mouvements contre les grands projets inutiles

Que crève le citoyennisme – plateforme des mouvements contre les grands projets inutiles

A l’heure où le zadisme, sorte d’idéologie citoyenniste radical, se développe, d’autres se font porte-parole des mouvements et s’empressent de se faire conseiller du prince pour tempérer les ardeurs conflictuels et se présenter comme des gens responsables… C’est en effet devant une commission du Conseil national de la transition énergétique et sous la direction de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, que quelques personnes autoproclamées représentantes des mouvements ont fait part de leur appétit participatif. On y reproduit les mêmes finalités pacificatrices et le même langage technocratique. Rien n’y manque, et c’est le citoyen qui est appelé à se transformer en expert, à établir de la « prospective territoriale » et à trouver des solutions alternatives plus crédibles. Et gratuitement en plus. On demande à chacun et chacune de participer à sa propre domination, plutôt que de se révolter. On met de l’huile dans les rouages de la domination, en gardant sa bonne conscience, puisqu’on dit ne pas vraiment y croire. L’Etat et les industriels se frottent les mains, trop contents de trouver des idiots pour leur trouver des bons tuyaux et leur redonner un peu de légitimité…

Les porte-paroles autoproclamés sont notamment :

Françoise Verchère, conseillère générale Loire-Atlantique, co-présidente du Cédpa (Collectif d’élus doutant de la pertinence du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, brrrr, attention vous risquez de montrer que vous êtes presque sur une voie où possiblement vous allez vous énerver mais pas trop quand même…) et ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (c’est elle qui se présente comme ça, pensant sans doute que le préciser lui donne un peu plus de poids que les gens ordinaires, reproduisant ainsi le même mépris de classes de ceux et celles auxquels elle s’adresse – oui, parce qu’elle ne lutte pas contre eux, elle s’adresse à eux…),

Daniel Ibanez, économiste spécialisé en redressement et liquidation judiciaire, dirigeant d’un cabinet conseil, auteur de « Trafics en tout genre » au sujet de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, et intronisé « lanceur d’alerte » (on se doutait qu’il ne lançait pas de projectiles…),

Jean-Pierre Chauffier, passé par ATTAC, tantôt délégué d’un comité de solidarité avec la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, tantôt défenseur de la ligne POLLT en lieu et place de la LGV Limoges-Poitiers (quelqu’un qui a compris qu’il fallait proposer des plans alternatifs donc…), et interviewé professionnel (en mal apparemment de notoriété…),

Corinne François, porte-parole de Bure stop 55, membre du Conseil d’administration du Comité Local d’Information et de Suivi de Bure (et donc déjà experte en dialogue avec les industriels et l’Etat).

http://www.politis.fr/La-plate-forme-des-mouvements,30424.html

https://tantquilyauradesbouilles.files.wordpress.com/2015/03/plateforme-finale-16-03.pdf

source: sous la cendre

 

0 commentaires à “Que crève le citoyennisme – plateforme des mouvements contre les grands projets inutiles”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

lyceededemain |
alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE